CAPSULES HISTORIQUES

Mont St-Paul Ski Club

Oui, le temps fait bien son oeuvre, et nous avons de la difficulté à imaginer aujourd’hui une piste de ski sur la montagne à Saint-Paul d’Abbotsford. Mais de 1944 à 1950, il y eu bien une piste de ski située sur la terre de M. Herbert Buzzel, terrain qui longe aujourd’hui le chemin qui mène au puit de la municipalité dans la montagne. Faisons un retour dans le temps et grâce au fonds de Raoul Brodeur disponible dans nos archives, allons découvrir le début et l’historique de ce club de ski à Saint-Paul d’Abbotsford.

C’est en 1944, que des citoyens de Saint-Paul ayant à leur tête M. Guy St-Onge, vont entreprendre des démarches pour aménager une piste de ski dans la montagne. Ce club fut constitué en corporation civique suivant la loi des Clubs de Récréation, Chap. 304 des S.R.Q. de 1941, le 22 janvier 1945. Il avait pour but de : « recréer ses membres dans la pratique du sport ski et de tout autre amusement extérieur ».

Le Conseil municipal de Saint-Paul d’Abbotsford, à une session tenue le 5 février de la même année, approuvait pour toutes fins de droit, cette constitution en corporation civique, sous le nom de : Club de ski du Mont St-Paul.

La piste et le chalet vont être inaugurés le dimanche le 21 janvier 1945. Comme c’était la mode à l’époque, le tout débute par une messe à l’église du village et la bénédiction des skieurs. Puis par la suite une fois rendus sur la montagne, c’est à nouveau la bénédiction de la piste et du chalet par le curé Lavallée, puis M. le maire Antonio Ménard ouvre officiellement la piste de ski en coupant le ruban, tenu par Mlle Jeanne-Marie Choquette. Le journal La Voix de l’Est, nous signale, que toutes les personnes intéressées aux « excursions » en ski sur le mont Saint Paul, peuvent s’adresser à M. Raoul Brodeur, de Saint-Paul, secrétaire du club, au no de téléphone : 2903. Deux instructeurs : MM Guy St-Onge et Rémi Ménard seront à la disposition de ceux ou celles, qui ont peu d’expérience en ski.

Devant la popularité et le succès remporté par la première année d’exploitation, le bureau de direction va entreprendre à l’automne, des travaux d’amélioration. On agrandi les pistes en abattant des arbres et en enlevant des rochers à la dynamite, puis on rénove le chalet, on y ajoute l’électricité et un beau foyer. Mais l’installation la plus intéressante, est sans contredit l’arrivée d’un monte-pente (un « ski-tow » c’est à dire tout simplement un câble, que l’on utilise pour monter en haut de la piste). Il sera en opération les mercredis, samedis et dimanches toute la saison. La principale piste est d’une hauteur de 80 pieds et d’une longueur de 900 pieds environ. Selon le journaliste de La Voix de l’Est, cette piste est jugée par des connaisseurs comme étant l’une des plus belles de la province!… Quelle évolution! Lorsque nous regardons les pistes de ski de nos jours, dans notre région : Bromont et toutes les autres. Les directeurs vont aussi entreprendre des démarches pour faire changer le nom de la montagne de : Mont Yamaska à celui de : Saint-Paul d’Abbotsford. Ceci n’aura bien entendu aucune suite.

350 skieurs environ étaient présents lors de l’ouverture de la deuxième saison, le 27 janvier 1946. Le nouveau bureau de direction est composé des personnes suivantes.

MM. Antonio Ménard, maire.

Aimé Ménard, garagiste.

Hervé Paquette, courtier.

Sergius Ménard, pomiculteur.

Honoré Brodeur, marchand.

L’exécutif comprend MM. Guy St-Onge, président; Antonin Choquette, vice-président; Raoul Brodeur, secrétaire et Grégoire Choquette, gérant. L’aumônier est l’abbé Lavallée, curé de la paroisse, l’aviseur légal est le notaire P. L. F. Noiseux et le médecin, le docteur R. Beaulieu. M. Herbert Buzzel, propriétaire du terrain a été fait président honoraire.

L’un des moyens pour rentabiliser le club était d’organiser des « mascarades » lors du Mardi-gras de chaque année (des prix étaient distribués pour le plus beau costume) et aussi des soupers aux « fèves au lard » accompagnés de belles chansons à répondre d’autrefois, cette activité était très populaire. Mais malheureusement la saison hivernale 1949-1950, sera la dernière. Il ne reste aujourd’hui que des photos et des écrits en souvenir.

Gilles Bachand

© Société d’histoire et de généalogie des Quatre Lieux

 

 

 

Écusson du club de ski

© Archives de la SHGQL

Piste de ski avec le monte-pente et le chalet

© Archives de la SHGQL




© 2014 Tous droits réservés. Société d'histoire et de généalogie des Quatre Lieux.